Rechercher
  • ludivinebd

Être parent la nuit..... toute une aventure!

Mis à jour : 9 août 2019


Être parent la nuit.... toute une aventure.

Mon dernier a 14 mois.

Je ne sais jamais trop quoi répondre quand on me demande s’il fait ses nuits?

Non vraiment je ne sais pas! Qu’est ce que ça veut dire finalement faire ses nuits? Ce que je peux dire c’est qu’il fait SES nuits mais que ses nuits et les miennes/notre ne sont pas forcément les mêmes 😉 Et vous savez quoi? C’est très bien comme ça :-))

Nous n’avons pas dormi avec notre premier enfant, je me souviens, moi aussi, avoir compté les réveils, regardé l’heure à chaque fois...... j’étais épuisée. En réalité, j’étais épuisé à l’idée de ne pas dormir assez. Je m’auto persuadais que j’allais être épuisée et c’est naturellement ce qui se passait!

Pourtant rapidement ce premier bébé a fait des nuits sans réveil.... le rêve diront certains oui mais.... parce que oui il y a un mais..... aujourd'hui ce premier bébé a bien grandi et le sommeil, ou en tout cas l’endormissement, reste une étape très compliquée.... je vous raconterai bien les heures passées à tenter de l’endormir ou plutôt les heures passées à attendre que le sommeil s’installe, mon agacement/ma colère certains soirs....soir après soir.....les mêmes larmes, soir après soir tenter de rassurer cette enfant qui n’a pas suffisamment été accompagnée dans son sommeil. Alors oui aujourd’hui elle s’endort plus rapidement mais certainement pas seule et rares sont les nuits où dort seule d’ailleurs!

Pour notre second enfant nous n’avons pas voulu réitérer l’expérience (et oui nous aussi nous avons les conseils pédiatriques : surtout faites dormir votre enfant dans sa chambre, il dormira mieux.... à l'époque nous l'avons cru!).

Nous nous sommes écoutés simplement. C’est ainsi que nous avons débuté l’aventure du cododo! Et donc a 14 mois, notre bébé tète régulièrement la nuit. Je ne saurais vous dire combien de fois,ni combien de temps (j’ai retiré le réveil pour plus de confort) mais ce que je peux vous dire c’est que je ne me suis pas sentie épuisée (pas par le manque de sommeil en tout cas 😉).

C’est ainsi chez nous et cela nous convient bien. Cela nous convient parce que nous avons simplement cessé d’attendre que nos nuits redeviennent comme elles l’étaient avant d’avoir nos enfants!

Et puis, nous savons qu’un jour ces nuits découpées ne seront qu’un souvenir alors nous profitons de les avoir aux creux de nos bras lorsqu’ils se (r)endorment, ces instants qui n’appartiennent qu’à nous et qui valent tout!

Faites de beaux rêves

Ludivine

Ci dessous l'article de Catherine Dumonteil Kremer qui m'a inspiré ;-) :

http://www.cdumonteilkremer.com/2018/11/gerer-les-problemes-de-sommeil-avec-des-astuces-simples.html?fbclid=IwAR1TjsFSrABfueADYUrUnATaggbOCkPCkJIf6dRHNr1bCLboM_cTKPhA3ic


  Rouen, Seine Maritime (76), France